Entre marche et yoga, il n’y a qu’un pas!

Entre marche et yoga, il n'y a qu'un pas!

La dernière année a été des plus mouvementées et a transformé notre mode de vie à tous. Quarantaine, confinement, distanciation sociale nous ont dirigés vers l'activité la plus accessible depuis toujours: la marche. Et, parce qu'il y a du bon dans tout, il s'agit de l’activité la plus régénératrice et complète qui soit, notamment pour mieux vieillir.

Qu'on aime nos marches courtes ou longues, qu’on se donne un but ou non, qu’on en fasse tout un voyage ou une simple pause santé, qu'on choisisse d'aller vite ou lentement, marcher c’est gratuit, agréable, ressourçant... distrayant! Marcher et respirer sont des activités qu'on effectue automatiquement. Par contre, le fait de marcher différemment et en pleine conscience nous donne le pouvoir de transformer nos moindres déplacements et rejoint la philosophie même du yoga.

L'ABC de la marché santé

Le yoga de la marche, ou marche consciente, s'inspire de la marche afghane et nous invite à «synchroniser la respiration avec le rythme des pas». Un schéma respiratoire synchronisé permet aux gens peu habitués à marcher de s’y initier plus facilement et aide les habitués à marcher plus longtemps sans se fatiguer.

Marcher en conscience demande d’être silencieux! Ce premier pas n’est pas toujours évident, surtout quand on marche à plusieurs et que l’on aime échanger. Mais, en nature, le silence fait du bien. Il aide à se centrer sur soi et, simultanément, à s’ouvrir à tout ce qui nous entoure. Eh oui! se taire ne veut pas nécessairement dire taire le mental. Au contraire, la pratique de la respiration en conscience aide le mental à se calmer. Comme pour une pratique de pranayama, placer sa conscience sur la respiration chasse efficacement les pensées!

La pleine conscience en 1-2-3

Pour activer son corps et calmer le mental, voici un exercice qui vous aidera à  progresser vers une marche consciente:

  • 3 premiers pas: inspirez
  • 1 pas suivant: retenez votre souffle (doucement!), les poumons pleins
  • 3 pas suivants: expirez
  • Dernier pas: marchez les poumons vides
  • Puis: recommencez!

Étonnement, vous verrez, le corps s’accorde comme un instrument qui se met en harmonie avec le reste, si bien qu'on ne sait plus si c'est le souffle qui se met en harmonie avec les pas ou les pas qui se mettent en harmonie avec le souffle. Ce rythme est adapté aux terrains plats. Dès que vous atteignez un terrain en pente, pour éviter de fatiguer le cœur, vous voudrez modifier votre rythme à:

  • Sur 2 ou 3 pas: inspirez
  • Sur 2 ou 3 pas: expirez

Le plus important? Trouvez le rythme qui VOUS convienne. Si vous n'avez jamais pratiqué la marche consciente, pensez d'abord à prendre quelques marches toutes simples, en étant conscient de votre respiration, puis progressez vers la marche afghane.

Des bienfaits qui marchent

Pour nous qui sommes habitués à marcher de manière automatique, toujours pressés, parfois fatigués, mais avec des milliers d’idées en tête, la pratique de la marche consciente est une invitation à vivre dans le moment présent. C’est ralentir et quitter les écrans pour reprendre contact avec notre lieu de vie. Cette pratique a également des bienfaits physiques comme une pluie de bien-être intérieur, dont l'oxygénation qui se répercute dans tout notre corps. Marcher ainsi oblige à habiter son corps et nous renvoie à une certaine humilité. On n’est que soi et rien de plus quand on marche. Namaste.

 

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin