(Re)devenir souple en 15 minutes par jour

stretch

Notre corps perd de sa souplesse avec l'âge, surtout si on abandonne l'activité physique au fil du temps. Mais il est possible, avec quelques minutes par jour, de prévenir ou de renverser les effets du vieillissement.

Je ne suis pas souple!

Vous n'avez pas l'ADN d'une ballerine? Rassurez-vous, vous êtes dans la majorité. Le niveau de souplesse varie grandement d'une personne à l'autre, selon l'âge, la morphologie, l'hérédité et même le sexe. Nous n'avons pas tous des muscles et des tendons possédant la même flexibilité naturelle, nous héritons souvent notre souplesse de nos parents. Et, merci les hormones, les femmes sont généralement plus souples que les hommes!

Ce qui rassure, par contre, c'est que la souplesse se travaille. Yoga, stretching, Pilates (ou même un simple vélo stationnaire), plusieurs disciplines travaillent la souplesse en même temps que l'équilibre, la force physique, etc. En plus de rendre nos muscles plus souples, ces pratiques font bouger notre corps, procurant un sentiment de bien-être et de détente après.

Sans ce petit effort quotidien, le manque de souplesse peut s'installer et entraîner une mauvaise posture, des inconforts debout ou assis, une rigidité dans le cou ou le dos qui crée des maux de tête ou de dos plus fréquents, etc. Et ne parlons pas du bonheur de marcher dehors en hiver (!) quand une plaque de glace peut si vite mettre notre souplesse et notre équilibre à l'épreuve.

Parlant du dos, saviez-vous qu'une foule de muscles se rattachent à notre colonne vertébrale, de la tête au bassin? Or, ces muscles vont s'affaiblir avec le temps, créant un danger pour la santé de notre dos, si on n'entretient pas leur flexibilité, leur force et leur souplesse. Le fait de travailler dans un bureau et d'être assis à longueur de journée n'aide évidemment pas, d'où l'importance de maintenir sa souplesse pour s'assurer de conserver une bonne posture.

Comment travailler sa souplesse

 Les exercices de souplesse doivent cibler toutes les parties du corps, autant les jambes que les hanches, l'abdomen, le dos et les épaules. Il existe des exercices précis pour chacune, que vous trouverez en ligne (par exemple sur notre chaîne Éden). Tous contribuent aussi, à leur façon, à oxygéner et à détendre votre corps, ce qui améliorera l'amplitude de vos mouvements.

Il existe deux types d'étirements — statiques et dynamiques — que vous voudrez combiner pour en recevoir tous les bienfaits. Vous pouvez développer une routine qui conjugue les deux, ou faire des étirements dynamiques le matin et des étirements statiques le soir (important pour les personnes souffrant d'insomnie). Grosso modo, les étirements dynamiques ressemblent à ces exercices d'échauffement que font les sportifs avant le sport. Les étirements statiques, eux, s'apparentent aux exercices après le sport, pour relâcher le corps et passer en mode détente.

Programme en 5 étapes

  1. Adoptez une routine: En réservant la même plage horaire aux exercices de souplesse, vous créez une discipline qui devient une habitude. Vous pouvez faire vos exercices en vous réveillant, avant le dîner, après le souper.
  2. Créez une bulle de calme dans un endroit avec un peu d'espace, de la lumière, voire une musique douce. Eh oui, il y a un petit quelque chose de méditatif dans les exercices de souplesse qui incitent au dialogue avec notre corps dans un environnement propice.
  3. Répétez plusieurs fois par semaine: Idéalement, vous voulez faire vos exercices tous les jours. Si l'horaire ne le permet pas, 2 à 3 fois par semaine vous feront un immense bien.
  4. Quelques minutes et c'est tout! En général, on recommande d'y consacrer soit 10 minutes matin et soir, soit 15 minutes une fois par jour.
  5. Progressez doucement: Bye la pression, allez-y à votre rythme et selon votre condition physique, sachant que la constance plus que la force fait foi de tout. Les vidéos en ligne sont un bon moyen d'avancer à votre vitesse et de personnaliser votre entraînement à votre condition physique.

En vous entraînant régulièrement, vous développerez plus de mobilité articulaire, plus d'amplitude de mouvement, plus de souplesse. Ça n'arrive pas tout de suite, mais comme le veut le dicton, petit train va loin. La clé est de persévérer. Namaste.

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin